Trier Fermer

Terrarium pour reptiles

Pour un environnement personnalisé, optez pour un terrarium en verre, réputé et robuste, ou encore pour un modèle grillagé, garant d'une aération optimale. Enfin, confiez le support de votre produit à un meuble dédié. Guides d'achat & conseils

Plus
Retour
Haut

Terrarium grillagé

Les modèles grillagés sont pliables et ainsi pratiques à déplacer et à installer. Ils sont parfaitement adaptés aux reptiles réclamant une bonne circulation de l'air.

ZooMed ReptiBreeze Terrarium
ZooMed ReptiBreeze Terrarium
Rating 5 2 label reviews be
Terrarium grillagé pour reptiles ou amphibiens. En aluminium. Disponible en plusieurs tailles
à partir de :
94
89,99€
Screen Terrarium 45x45x60cm
à partir de :
89,99€
Zoomed Terrarium Nano breeze
Zoomed Terrarium Nano breeze
Habitat idéal pour insectes et petits reptiles. Aluminium anodisé. Dimensions L 25,4 x p 25,4 x h 30,5 cm
à partir de :
70,99€
69,99€

Meuble pour terrarium

Le meuble constitue un support solide et fiable. Assorti à votre produit, il compose un ensemble esthétique qui s'intégrera parfaitement dans votre intérieur.

{{ pagination.nbHits }} résultats

Guide d'achat 2019 et conseils : Terrarium pour reptiles

Qu'est ce qu'un terrarium ?

Il se présente comme un aquarium vidé de son eau et dans lequel on retrouve l'ensemble des caractéristiques qui constituent l'ensemble d'un biotope d'une espèce, c'est à dire de son milieu de vie. Les espèces qu'on peut retrouver sont nombreuses et diverses, pouvant être végétales ou animales.

Beaucoup d'espèces nécessitent des conditions spéciales présentes dans leur environnement pour survivre, il doit par conséquent être complètement adapté à l'espèce que vous souhaitez élever. Certaines d'entre elles ont des besoins spécifiques éclairage, d'eau, de température et de biens d'autres facteurs encore. Il vous faut donc être vigilant et vous renseigner sérieusement avant d'envisager l'implantation de votre espèce.

 

Les différents modèles de terrariums

Ils se présentent sous différentes tailles, de 30x30x30 cm jusqu'à 120x60x60 cm par exemple. Pour ce qui est de sa fonction en lui-même, voici les différents modèles qui peuvent être créés.
 

L'environnement "désertique"

Il est généralement utilisé pour abriter des reptiles. Dans l'imagerie collective, le modèle "désertique" amène l'idée d'une sécheresse extrême, accompagnée d'une chaleur aussi intense que constante. Cependant, ce cliché est incorrect. Les températures dans un tel milieu varient d'un extrême à l'autre selon la période de la journée et la situation de l'animal en question.

Ainsi, il vous faudra prévoir des températures très chaudes (pouvant atteindre les 40 degrés) durant la journée, et prévoir une température beaucoup moins forte (20 degrés par exemple) durant la nuit. En effet, ceux et celles qui se sont déjà rendues en milieu désertique connaissent les considérables variations de température entre la journée et la nuit.

Ce genre d'environnement est généralement pourvu de peu de plantes, de quelques pierrailles et racines permettant aux animaux de s'exposer ou de se cacher par rapport à la lumière. Une excellente aération est nécessaire à cause de la chaleur et de l'humidité atmosphérique (environ 40 à 50 %).
 

Le climat arboricole

Pour ce genre de produit, il faut prévoir une grande hauteur au sol. Les petits habitants n'utiliseront pas souvent la "terre ferme" pour se déplacer. Votre espace doit donc privilégier la hauteur à la longueur. Il ne faut pas hésiter à rajouter des appuis supplémentaires comme des petites branches ou des rouleaux de plastique, pouvant aider les nouveaux résidents dans leurs déplacements.
 

Le terrarium terrestre

Contrairement à l'arboricole, celui ci nécessite plutôt un espace en longueur qu'en hauteur. Les animaux l'occupant n'utiliseront en effet que très peu, voire pas du tout, la hauteur et privilégieront les déplacements au sol. Un habitat trop haut est donc inutile, voire même dangereux pour ceux de vos pensionnaires qui tenteraient de s'adonner à l'escalade...

Veillez doncle remplir de branches basses, de pierres plates ou autres ajouts de la même veine, mais pas de hauteur excessive.
 

L'environnement tropical humide ou semi-humide

Il est est l'exact opposé de l'environnement désertique. L'humidité ambiante doit être équivalente à 80 % et la température, même durant la nuit, ne doit pas dépasser les 20 degrés. L'obtention de telles conditions peut s'obtenir en plaçant un grand bassin rempli d'eau que la chaleur ambiante vaporiserait dans l'air. Attention toutefois à assurer une bonne ventilation afin que l'humidité ambiante ne dépasse pas les 80 - 90 % grand maximum.

Dans cet environnement, il n'y a pas vraiment de "variations saisonnières" et vos pensionnaires n'auront donc pas de "repos hivernal" comme certaines autres espèces dans certains autres milieux. 

Le terrain sera constitué de terre meuble, de branches, d'écorces ainsi que de quelques plantes, artificielles ou non, afin de renforcer l'esthétique d'un tel milieu. 

Le semi-humide est fait pour accueillir des espèces non-adaptées à un environnement de type tropical humide ou désertique. L'humidité doit être maintenue dans les 60 - 70 % mais peut être augmentée durant la nuit, tout comme, durant la même période, la température peut diminuer de quelques petits degrés.

Concernant le terrain, il sera globalement constitué des mêmes éléments que dans un environnement tropical humide, à savoir écorces, branches et plantes. 

Pour la santé et la sécurité de vos pensionnaires, vous vous devez de regarder à la solidité des branchages avant d'y lancer vos petits compagnons. Au besoin, renforcez les en entremêlant plusieurs branches les unes avec les autres. 

Concernant leurs besoins, les espèces arboricoles munies de "lamelles adhésives" se contenteront très facilement de branches lisses, comme du bambou par exemple. A l'inverse, les espèces arboricoles dépourvues de ces lamelles adhésives se serviront de leurs griffes (ou écailles dans le cas d'un serpent) pour monter, et auront donc besoin d'écorces et de branches rugueuses. 
 

L'aquaterrarium

Attention, à ne pas confondre avec un aquarium !

L'aquaterrarium possède en effet une partie aquatique et une partie terrestre. Un exemple d'espèce particulièrement adaptée à un tel milieu est le serpent piscivore Thamnophis, qui passe la majorité de son temps sur la terre ferme mais qui se plonge dans l'eau de façon régulière, surtout si c'est là qu'il trouve sa nourriture.

La terre de l'aquaterrarium pourra être composée d'un mélange de terre et de sable, avec, comme ajouts supplémentaires, des racines ou des petits branchages. Ces derniers ne doivent surtout pas se retrouver dans l'eau, où ils se décomposeraient et en atténueraient la pureté. Il est déconseillé de poser des petites pierres de calcaire au fond de l'eau, ce qui augmente le PH de l'eau et la rend donc plus basique, et donc moins acide, afin de protéger au mieux la peau de certains de vos pensionnaires.
 

Le terrarium de quarantaine

Comme son nom l'indique, il est destiné à l'isolement des animaux malades. Son aspect est sensiblement semblable à celui de votre habitat habituel, mais doit cependant être plus dégagé, afin de vous permettre d'observer votre petit compagnon en toutes circonstances. Inutile donc de lui laisser une petite cachette indécelable à l'oeil nu sous une pierre plate ou autre.

Il est également nécessaire de faire très attention à l'hygiène, la qualité de l'eau doit être irréprochable et le ramassage des déchets (nourritures, excréments,...) quotidien. 

Toutefois, ce modèle pourra être réduit à des dimensions moins vastes que celles auxquelles est habitué l'animal. En effet, s'il se trouve placé là, c'est qu'il n'est pas en grande forme et qu'il n'a donc pas besoin d'énormément d'espace. S'il est capable d'effectuer des promenades longue durée, c'est qu'il n'a pas grand chose à faire dans un produit réservé aux malades et invalides.
 

Comment choisir un terrarium adapté à ses besoins ? 

La taille et le volume dépendront évidemment de la taille du spécimen que vous souhaitez y installer et de l'espace dont celui-ci a besoin. Comme précisé précédemment, il faut également choisir un produit soit en longueur, soit en hauteur, selon les besoins de l'espèce.

Ensuite, concernant le design, tout dépend de vos envies personnelles. La plupart des passionnés utilisent un sol peint dans un ton uni et calme (ex : beige) et rajoutent ensuite leurs décors par dessus. Laissez libre cours à votre créativité !

Enfin, concernant le matériau utilisé, il en existe plusieurs dont chacun a ses avantages et inconvénients. 

Le verre est difficile à travailler, mais vous permet une luminosité exceptionnelle et une observation constante de votre animal.

Le mélaminé blanc est le matériau le plus apprécié. Son inconvénient est sa durée de vie (variable). Il s'agit donc d'un modèle à durée de vie limitée, qu'il conviendra de remplacer à un moment ou à un autre, contrairement à un produit en verre.

Le plastique/plexiglas. Ces deux matériaux sont généralement utilisés par les fabricants professionnels.